Les produits de l’usinage


Le riz blanchi

Le grain lui-même subit au cours des opérations d’usinage des transformations d’autant plus profondes que l’usinage est plus poussé. C’est ainsi que le blanchiment aboutit à une diminution considérable du taux de matières grasses (plus de 80 % pour un blanchiment complet). Il abaisse aussi la teneur en acide phosphorique (plus de 50 %) et en magnésie (plus de 70 %) ; la teneur en matières azotées décroît seulement de 10 % environ. Le riz blanchi n’est pratiquement constitué que de matières hydrocarbonées et de matières protéiques ; il contient peu de matières grasses et de vitamines.

le riz

Le riz étuvé

L’étuvage est une technique qui consiste à soumettre le riz en l’état de paddy à une chaleur humide de 110°C environ pendant plusieurs minutes. Les vitamines et sels minéraux contenus dans l’enveloppe du grain vont se déplacer en son cœur enrichissant ainsi sa valeur nutritive. Le paddy sera séché et suivra le même processus d’usinage que le riz blanchi. Durant l’étuvage, l’amidon s’est durci conférant au riz une meilleure tenue à la cuisson, les grains ne colleront pas. Toutefois, il perdra un peu de sa valeur originelle en comparaison au riz naturel. Due à sa praticité, le riz étuvé occupe une place prépondérante chez le consommateur : il représente plus de 40 % des riz consommés en France.

canada goose pas cher
 

Le riz matière première

Certaines industries utilisent le riz comme matière première.

En Extrême-Orient, la distillerie transforme le riz en alcool. La fermentation peut être obtenue en ajoutant au riz du malt, de l’acide sulfurique ou chlorhydrique… Pendant la guerre, de grosses quantités d’alcool carburant furent produites à partir du riz dans les pays orientaux coupés de leurs sources de pétrole.
En brasserie industrielle on utilise couramment jusqu’à 15 % de brisures de riz mélangés au malt d’orge.
L’amidonnerie fait usage du riz. A partir des brisures, on obtient un mélange de matières azotées que l’on dilue et que l’on fait sécher.
Parmi les produits industriels à base de riz, on peut citer encore l’acide acétique, le vinaigre, l’acétone et de nombreux produits pharmaceutiques.

Les sous-produits du riz :

- La paille de riz peut être utilisée comme litière, et donc comme constituant du fumier de ferme. Elle est employée aussi en papeterie. Son excellent coefficient d’élasticité recommande la paille de riz dans le travail de la vannerie. Enfin, elle est employée comme milieu de culture des champignons de paille.

- Les balles de paddy peuvent servir de combustible dans les foyers des générateurs de vapeur des rizeries. Elles sont utilisées pour la production d’engrais, la fabrication de matériel isolant pour la construction, matériel de remplissage, panneaux, furfurol (fabrication des résines synthétiques), produits nettoyants, etc…

- Le son de riz, appelé également farines basses, est utilisé dans l’alimentation du bétail et comme matière première pour l’extraction de l’huile de son, dont on peut tirer les vitamines.

canada goose pas cher