La riziculture en Europe

 

La lumière et l’eau sont les facteurs indispensables à la culture du riz.

C’est donc dans les pays du sud de l’Europe (Italie, Espagne, Grèce, Portugal et France) où il existe un fort ensoleillement que la riziculture prospère.

Le paddy exige un minimum de 1.000 millimètres de pluie durant l’évolution de son cycle. Aujourd’hui, la riziculture européenne utilise exclusivement l’irrigation pour ses besoins en eau. La répartition de cette eau tout au long du cycle est primordiale pour le bon développement de la plante. Une trop grande quantité d’eau au moment de la levée gêne l’enracinement. Une fois le riz en plein développement, le niveau de l’eau légèrement courante doit être maintenu plus haut. L’assèchement devra être réalisé avant la récolte.


En France, l’ensemencement se fait vers le 20 avril, puis le cycle végétatif dure six mois. Il se compose de 3 phases :

- d’avril à fin juin/début juillet : phase végétative qui comprend la levée et le tallage

- de début juillet à fin août : phase reproductrice (montaison, épiaison, floraison)

- fin août à fin octobre : phase de mûrissement (remplissage et maturation du grain)


 

La durée de ces phases diffère selon la variété du riz. Elle va de 120 à 160 jours.